Projet 2014 - 2015 "Terra rural : projet de valorisation des espaces ouverts de l'Aubrac Lozérien"

Phase 2 : le Chantagues et la Rimeize

 

Objectifs : Ce projet a pour objectif de mettre en évidence l’intérêt des zones ouvertes de l’Aubrac, que ce soit pour l’agriculture et la pérennité des ressources fourragères des exploitations, pour la préservation de la ressource en eau et de la valeur piscicole des cours d’eau de tête de bassin versant, ou encore pour la préservation de la biodiversité.

 

Partenaires : Financé à 95% par des fonds départementaux, régionaux et européens, ce projet pluridisciplinaire est mené avec trois partenaires principaux :

> le COPAGE pour son volet agricole

> la Fédération départementale de pêche et de protection des milieux aquatiques pour le volet piscicole,

> la Fédération des chasseurs lozériens pour le volet biodiversité.

 

Description : Ce projet consiste d’abord en une étude sur les deux sous-bassins versants de la Chantagues et de la Rimeize, deux cours d’eau à enjeu du territoire, puis permettra la proposition d’actions concrètes.

L’objectif est en effet de mettre en avant les pratiques et actions les plus efficaces et durables à la fois en terme de production de fourrages, de préservation des cours d’eau et d’accueil pour les espèces (en prenant l’exemple des oiseaux comme indicateurs).

Les études ont été lancées en septembre 2014. Les dossiers issus de ce diagnostic sont téléchargeables ici :

- volet eau

- volet avifaune

- volet agricole

 

  truitered  foin-red

rimeizered  vanneaured

Comment allier la durabilité de l’activité agricole et préservation de la ressource en eau et de la biodiversité ?

 


 

Projet 2013 "Restauration des cours d'eau du site Natura 2000"

Phase 1 : le Nasbinals

 

ripi-avttravaux1  ripi-avttravaux2

Ripisylve rase (par la fauche)                 Développement d'algues vertes       

 

Objectifs : L'objectif du projet était la préservation d'une population d'Ecrevisses à pattes blanches (espèce d'intérêt communutaire ayant justifié la désignation du site Natura 2000) sur le cours d'eau de Nasbinals, en fort déclin ces dernières années.

Partenaires : Pour cela, la Communauté de Communes s'est entourée de partenaires techniques experts, la Fédération départementale pour la pêche et la protection du milieu aquatique de Lozère (FDPPMA 48) et l'AAPPMA de Nasbinals. Le projet a également été élaboré en collaboration avec la formation BTS Gestion de Protection de la Nature du LEGTPA de Saint-Chély-d'Apcher.

Réalisations : Une partie du cours d'eau a été mis en défens avec l'accord de la propriétaire de la parcelle, en permettant toutefois l'accès du bétail au cours d'eau pour l'abreuvement sur certaines zones définies avec l'agriculteur usager de la parcelle. Cette mise en défens, associée à la plantation et au bouturage de saules et d'aulnes (espèces locales), devraient permettre le développement d'une ripisylve à l'abri de la fauche et de l'abroutissement. En plus des caches qu'elle peut offrir aux écrevisses et du maintien des berges du cours d'eau grâce à son système racinaire, cette ripisylve créera un ombrage qui devrait limiter les fortes augmentations de températures de l'eau observées en été et néfastes à la vie aquatique.

Financements : La partie animation a été financé par Natura 2000 (fonds nationaux et européens au titre du FEADER), mais l'ensemble des matériels et travaux ont été permis grâce au soutien financier de la Fédération nationale de la pêche en France (FNPF), la FDPPMA 48, l'AAPPMA de Nasbinals et l'Agence de l'Eau Adour-Garonne.

Sensibilisation : Les élèves de BTS GPN de Saint Chély d'Apcher, en plus de leur aide dans le montage et la réalisation du projet, étaient chargé de sensibiliser les élèves des écoles primaires de Nasbinals d'une part, mais aussi les futurs exploitants agricoles BTS ACSE de leur lycées (grâce à des animations en classe et des sorties sur le site).

 Et maintenant ? Les différents partenaires vont suivre le développement de la ripisylve et les conséquences sur la vie aquatique, mais aussi entretenir le site si nécessaire (remplacements du matériel de clôture, coupes ou tailles d'arbres, enlèvement des embâcles,...).

Ils souhaitent en 2013-2014 travailler sur d'autres cours d'eau à enjeux...

 

Quelques images des travaux ...

travauxripi-red1  travauxripi-red2

Plantation des piquets de clôtures et bouturage de saules par les élèves du LEGTPA

 

travauxripi-red3  travauxripi-red4

Animation avec les scolaires de Nasbinals

 

Après travaux, septembre 2013

après-travaux-sept2013-red

Une végétation rivulaire s'est développée grâce à la mise en défens

 

Octobre 2013

 Dans la continuation de ce projet, Jean-Loup Crespin, étudiant en BTSA GPN et stagiaire à la Communauté de Communes, a organisé une animation en classe ce vendredi 18 octobre. Dans un premier temps, les élèves sont revenus sur leurs travaux de plantation de ce printemps en rédigeant un "journal de mon ruisseau", afin de mieux comprendre l'intérêt de planter une végétation rivulaire sur le site (ou ripisylve). Ensuite, les élèves se sont intéressés à une autre espèce intéressante du cours d'eau de Nasbinals et également d'intérêt communautaire : la Loutre d'Europe. L'étude de l'espèce, son alimentation (grâce à l'analyse d'épreintes), ses besoins, son habitat, leur a permis de conclure à l'importance d'un cours d'eau de bonne qualité, riche en espèces, pour sa survie.

 

 

 IMG 0773red

 

 

Crédits photographiques : P.Ginestet (LEGTPA), Laure Andrieu, JLoup Crespin

Informations supplémentaires